Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Actualités > Archives des actualités > Actualités 2009 > C. Bréchignac quitte le CNRS

C. Bréchignac quitte le CNRS

Dépêche AFP / 21 avril 2009 13h19

OGM : le Haut Conseil des biotechnologies présenté mercredi par Borloo

PARIS - Le Haut conseil des biotechnologies créé par la loi sur les OGM pour éclairer les décisions des politiques sera présenté mercredi par le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo après des mois de controverses, selon le ministère du développement durable.

Catherine Bréchignac, présidente du CNRS depuis 2006, qui sera aux côtés de M. Borloo mercredi, dirigera cette nouvelle instance.

Le ministre de l’Ecologie n’entend pas attendre la publication du décret au Journal officiel, qui précise l’identité des membres de cette nouvelle instance et doit être soumis à la signature des sept ministères concernés - outre le développement durable et le secrétariat d’Etat à l’Ecologie, la Santé, l’Agriculture, l’Industrie, l’Economie et le Premier ministre -.

Le HCB pourra être saisi et s’auto-saisir pour démêler les avantages et inconvénients de technologies incontournables, dont le développement infiltre de nombreux domaines, de l’agriculture, donc l’alimentation, aux médicaments.

"Le rôle du Haut conseil sera de développer une expertise d’aider à la décision, afin d’encadrer le développement hyper rapide des biotechnologies, aussi invasif que celui des nanotechnologies", souligne une experte du ministère.

Le rayon des plantes génétiquement modifiées, même s’il catalyse les émotions, représente moins de 10% des biotechnologies, remarque-t-elle : "On est face à un type de développement aussi".

Après moultes péripéties qui ont vu le premier candidat, le virologue Jean-Claude Darlix, recalé par le parlement la candidature de Catherine Bréchignac à la présidence du HCB a été approuvée au début du mois par les députés puis les sénateurs.

Mme Bréchignac, 61 ans en juin, est une scientifique reconnue et réputée indépendante. Habituée à traiter de toutes les disciplines, elle bénéficie aussi d’une image de complète neutralité face à la question polémique des OGM, qui peut susciter des échanges parfois violents entre chercheurs pro ou anti, antahèmes et noms d’oiseaux.

Mme Bréchignac et le Conseil seront nommés pour cinq ans renouvelables.

Le HCB sera composé d’un comité scientifique de quarante membres au plus, représentatif d’un grand nombre de spécialités - biologie moléculaire, jugée sur-représentée dans la précédente instance, mais aussi toxicologie, sciences agronomiques, droit, économie et sociologie.

Il s’appuiera également sur un comité économique, éthique et social composé de représentants d’ONG, d’organisations de défense des consommateurs, des filières agricoles et des semenciers , mais aussi de l’industrie pharmaceutiques, des collectivités locales et des parlementaires.

Ce comité socio-économique "peut saisir le comité scientifique de toute question qui lui paraît pertinente", stipule le décret du 5 décembre 2008 relatif au HCB.

Source : ©AFP / 21 avril 2009 13h19

Dernière mise à jour le 20-05-2009

Mots-clés

Recherche et enseignement supérieur

Dans la même rubrique :