Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Actualités > Archives des actualités > Actualités 2007 > Docteurs : 11% de chômage trois ans après la thèse

Docteurs : 11% de chômage trois ans après la thèse

L’Institut de recherche en éducation, sociologie et économie de l’éducation (IREDU) a mené une enquête sur l’insertion des jeunes docteurs à la demande du ministère de l’Education Nationale.

Extrait de l’enquête :

"Le premier emploi occupé par un jeune docteur est pour près de deux tiers de la population (61%) un emploi à durée déterminée ; il correspond le plus souvent à la suite la plus fréquente du parcours du docteur, et comprend les positions postdoctorales et les postes d’attachés temporaires d’enseignement et
de recherche (ATER ).

A trois ans la situation est différente, les stages post doctoraux sont pour la plus grande partie terminés et les postes d’ATER sont limités dans le temps ; le jeune docteur sera plutôt demandeur d’un emploi stable. La part des emplois à durée
limitée représente près du quart des emplois au bout de trois ans, poursuivant la tendance de « Génération 2001 », elle reflète une certaine difficulté pour les jeunes docteurs à se procurer un emploi stable. Le taux de chômage à trois ans
des docteurs de 2003 est assez élevé (11%) mais les salaires ont progressé. Dans ce contexte, certaines disciplines arrivent à obtenir de bons résultats (Mathématiques, Physique)*. Les docteurs travaillant dans le secteurs public représentent plus des deux tiers des primo sortants 2003 et les disciplines de
Lettres et Sciences Humaines voient 84% de leurs effectifs s’insérer dans le public."

* 6% de chômeurs.

Source : IREDU

- Télécharger le bilan de l’enquête

Dernière mise à jour le 17-09-2007

Dans la même rubrique :