Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Agenda > Séminaires réguliers > Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

Agenda des séminaires, colloquium et groupes de travail

L’agenda des soutenances de thèses et habilitations à diriger des recherches est disponible ici.

Faire une recherche dans l’agenda depuis 1999.

Séminaires à venir

  • jeudi 26-05-2016 à 10h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Guillaume Chèze (Institut Mathématique de Toulouse) : "Algorithmes pour le calcul d'intégrales premières rationnelles."

    Le cadre de cet exposé sera l'étude des systèmes différentiels du type \begin{equation} \dot{X}=A(X,Y),\,\dot{Y}=B(X,Y), \end{equation} où $\dot{X}$ et $\dot{Y}$ représentent les dérivées par rapport au temps $t$, et $A,B \in \mathbb{Q}[X,Y]$.\\ Dans ce contexte, nous souhaitons obtenir (lorsque cela est possible) une fraction rationnelle dont les lignes de niveaux correspondent aux trajectoires solutions du système différentiel étudié. Cela permet alors d'avoir une représentation symbolique des solutions du système différentiel.\\ Nous verrons des algorithmes anciens et d'autres plus récents pour résoudre ce problème. En particulier, je présenterai un algorithme obtenu en collaboration avec A. Bostan, T. Cluzeau, et J.-A. Weil qui permet de ramener ce problème à la résolution d'un système linéaire.

  • jeudi 26-05-2016 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Ranine Tarabay : "Méthodes de préconditionnement pour les équations de Navier-Stokes"

  • vendredi 27-05-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Idris Kharroubi (Paris Dauphine) : "Optimal Switching in Finite Horizon under State Constraints "

    We study an optimal switching problem with a state constraint: the controller is only allowed to choose strategies that keep the controlled diffusion in a closed domain. We prove that the value function associated with this problem is the limit of value functions associated with unconstrained switching problems with penalized coefficients, as the penalization parameter goes to infinity. This convergence allows to set a dynamic programming principle for the constrained switching problem. We then prove that the value function is a solution to a system of variational inequalities (SVI for short) in the constrained viscosity sense. We finally prove that uniqueness for our SVI cannot hold and we give a weaker characterization of the value function as the maximal solution to this SVI. All our results are obtained without any regularity assumption on the constraint domain.

  • lundi 30-05-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Vladimir Turaev : "Posets additifs, CW-complexes et graphes"

  • lundi 30-05-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Yusuke Kuno (Tokyo) : "The Turaev cobracket for genus 0 and the Kashiwara-Vergne problem"

    Abstract.--- This is based on a joint work with A. Alekseev, N. Kawazumi and F. Naef. Due to results of Goldman and Turaev, there is a natural Lie bialgebra structure on the vector space spanned by the (homotopy classes of) free loops on an oriented surface. As was shown by Kawazumi and Kuno, and later by Massuyeau and Turaev with some refinement, the Goldman bracket has an algebraic description, i.e., one can express it in terms of derivations on the tensor algebra generated by the first homology of the surface. Now it is natural to ask for such a description for the Turaev cobracket. In the genus 0 case, recently G. Massuyeau obtained a simple algebraic description of the Turaev cobracket by using the Kontsevich integral. In this talk, we will show that the same description can be obtained by using any solution of the Kashiwara-Vergne problem.

  • lundi 30-05-2016 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Pietro Giavedoni (Univeristy of Vienna) : "Canonical period matrices for real Riemann surfaces"

    To every real Riemann surface there corresponds an infinite family of real period matrices, which individuate it uniquely. I will show how to select a canonical representative for each of such infinite families, constructing in this way a parameter space for some topological types of real Riemann surfaces and real abelian varieties.

  • mardi 31-05-2016 à 10h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Loïc Teyssier (IRMA) : "Formes normales analytiques des bifurcations nœuds-cols planaires"

  • mardi 31-05-2016 à 14h00 (Salle de séminaires 309) - Séminaire Equations aux dérivées partielles

    David Coulette (IRMA Strasbourg) : "TBA"

  • jeudi 02-06-2016 à 10h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Martin Klimes (Université de Dijon) : "TBA"

  • jeudi 02-06-2016 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Elena Frenkel : "TBA"

  • vendredi 03-06-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    Basile De Loynes (IRMA) : "à définir"

  • vendredi 03-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires 309) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Matthias Strauch (Indiana University) : "Arithmetic differential operators on the p-adic upper half plane and p-adic representations of GL(2)"

    Abstract: The p-adic upper half plane comes equipped with a remarkable tower of GL(2)-equivariant etale covering spaces, as was shown by Drinfeld. It has been an open question for some time whether the spaces of global sections of the structure sheaf on such coverings provide admissible locally analytic representations. Using global methods and the p-adic Langlands correspondence for GL(2,Qp), this is now known to be the case by the work of Dospinescu and Le Bras. For the first layer of this tower Teitelbaum exhibited a nice formal model which we use to provide a local proof for the admissibility of the representation (when the base field is any finite extension of Qp). The other key ingredients are suitably defined sheaves of arithmetic differential operators and D-affinity resultsfor formal models of the rigid analytic projective line, generalizing those of Christine Huyghe.This is joint work with Christine Huyghe, Deepam Patel, and Tobias Schmidt.

  • lundi 06-06-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Patrick Dehornoy : "Réduction des multifractions pour les groupes d'Artin-Tits"

    Un résultat classique de Øystein Ore affirme que, si M est un monoïde simplifiable dans lequel deux éléments quelconques admettent un plus petit commun multiple, alors tout élément du groupe enveloppant U(M) de M peut être représenté de façon unique comme une fraction irréductible sur M. On étend ce résultat en affaiblissant la condition sur l'existence des multiples communs, au prix de considérer des sortes de fractions itérées (« multifractions »). Lorsque le monoïde de base M admet une famille de Garside finie, ceci mène à un algorithme d'un type nouveau (mais réminiscent de l'algorithme de Dehn pour les groupes hyperboliques) pour le problème de mot du groupe U(M). Cette méthode est en défaut pour certains monoïdes, mais on conjecture qu'elle s'applique à tous les monoïdes d'Artin-Tits.

  • lundi 06-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    François Laudenbach (Nantes) : "Homoclinic bifurcation in Morse-Novikov homology, a doubling phenomenon"

    Abstract.-- Morse-Novikov homology deals with closed 1-forms on a closed manifold. Such a form α is locally the differential of a function; thus, globally, α can be thought of as a multi-valued function (up to an additive constant). In what follows, the cohomology class of α is fixed and non-zero. Generically, the zeroes of α are of Morse type. Therefore, if X is a descending gradient (that is, α(X)<0 apart from the zeroes), under some transversality condition it is possible to construct a complex associated with X, analogous to the Morse complex of a Morse function. This is due to S. Novikov first, the general definition being due to J.-C. Sikorav. This complex is based on the finite set of zeroes of α and the ring is the so-called Novikov completion of the group ring. The completion translates the fact that there may have connecting orbits of arbitrarily large length. After an initiation, I will explain how the Morse-Novikov complex changes by change of X, more precisely the analogue of the so-called handle slides in the usual Morse theory. But here, since [α] is not zero, the dynamics of X has recurrence and homoclinic bifurcations may happen. If the dimension is greater than 2, such a bifurcation always generates a doubling phenomenon, similar to the period doubling in the Andronov-Hopf bifurcation. This is joint work with Carlos Moraga Ferràndiz

  • mardi 07-06-2016 à 11h00 (Salle de conférences IRMA) - Groupe de travail Scattering diagrams and cluster algebras

    Anne-Sophie Gleitz : "TBA"

  • mardi 07-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Algèbre et topologie

    Aurélien Djament (CNRS et laboratoire Jean Leray (Nantes)) : "Décomposition de Hodge pour l'homologie stable des groupes d'automorphismes des groupes libres"

    Soit G un groupe de type fini. Si F est un foncteur polynomial covariant sans terme constant de la catégorie gr des groupes libres de rang fini vers les groupes abéliens, l'homologie Hi(Aut(G);F(G)) est nulle dans le domaine stable (c'est-à-dire, pour G de rang assez grand devant i et le degré de F) [Djament-Vespa, Commentarii, 2015]. La situation est bien différente si F est un foncteur polynomial contravariant des groupes libres vers les groupes abéliens. On présentera dans cet exposé un résultat récent qui permet de relier, dans cette situation, l'homologie Hi(Aut(G);F(G)) dans le domaine stable à des groupes de torsion sur la catégorie gr entre F et des foncteurs explicites. Rationnellement, ce résultat (qui se traduit en général par une suite spectrale) se simplifie en une décomposition "de type Hodge". Celle-ci permet, grâce à un travail de Vespa explicitant les groupes de torsion appropriés, de mener à bien des calculs explicites complets, comme l'homologie stable des groupes d'automorphismes des groupes libres à coefficients dans une puissance symétrique ou tensorielle du dual de leur abélianisation (rationalisée). Ces calculs avaient été prédits par Randal-Williams, qui les a depuis démontrés par des méthodes topologiques indépendantes des méthodes d'homologie des foncteurs que l'on présentera. La stratégie de la démonstration de notre résultat consiste à utiliser un cadre général mis en évidence avec Vespa pour relier homologie stable à coefficients tordus de groupes d'automorphismes et homologie des foncteurs, l'annulation rationnelle de l'homologie réduite stable des groupes d'automorphismes des groupes libres due à Galatius, un argument de formalité dû à Dold et la comparaison homologique à coefficients polynomiaux de plusieurs catégories de groupes libres. Celle-ci s'appuie sur un critère d'annulation abstrait inspiré d'un analogue abélien dû à Scorichenko ainsi que sur des arguments "concrets" sur les automorphismes de groupes à opérateurs libres.

  • vendredi 10-06-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Calcul stochastique

    El Houcein El Abdalaoui (Rouen) : "Une transformation de rang un à spectre de Lebesgue simple et le problème des polynômes plats en interaction avec l’analyse combinatoire."

    Dans un travail récent en collaboration avec le Professeur M. G. Nadkarni (Mumbai, India), nous avons établit qu’en se restreignant à la classe des transformations de rang un les trois problèmes suivants sont équivalents :
    • Le problème spectrale de Banach (Est-ce qu’il existe une fonction observable telle que les éléments de son orbite sous l’action d’une transformation constituent une base Hilbertienne de L2?),
    • Le problème des polynômes plats de Littlewood( une suite de polynômes Pn L2-normalisés est dite une suite de polynômes plats si elle approxime la fonction 1 dans un certain sens. Les cas les plus considérés sont la convergence au sens de la norme L\infty;, L1, L4 et presque sûre. Pour le cas L\infty; on dit que les polynômes sont ultraplats.)
    • Le problème de Mahler qui consiste à exihiber, si possible, une suite de polynômes de Newman L2-normalisés dont les mesures de Mahler convergent vers 1.
    Dans un travail très récent, en utilisant des idées combinatoires dues à Singer autour des ensembles de Sidon combinées avec les inégalités d’interpolation de Marcinkiewicz-Zygmund dans la théorie des espaces Hp de Hardy et ses ramifications, je montre que la stratégie de la norme L4 ne peut s’appliquer au problème des polynômes plats restreint aux polynômes de Newman. En dépit de cela, je montre qu’il est possible de construire des polynômes de Newman L1-plats . On en déduit qu’il existe des transformations de rang un agissant sur un espace de mesure infinie et à spectre simple de Lebesgue. Lors de mon exposé, je présenterai ces résultats et les outils utilisés pour les démontrer.

  • lundi 13-06-2016 à 11h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Quantique

    Christophe Hohlweg (UQAM) : "Ombres de Garside dans les groupes de Coxeter"

    Les familles de Garside fournissent un cadre général à l'approche de l'étude de la décidabilité du problème des mots dans les monoïdes et groupes d'Artin-Tits. Cette notion se traduit dans les groupes de Coxeter par la notion d'ombres de Garside. Dans cet exposé, nous montrerons que tout groupe de Coxeter W engendré de façon fini possède un ombre de Garside fini, et par ricochet que tout monoïde de Garside possède une famille de Garside finie. La preuve repose sur une propriété de « bipodalité » du système de racines positives. Si le temps le permet, nous discuterons ensuite des liens entre les ombres de Garside finies et les automates reconnaissants les mots réduits dans W. Cet exposé est basé sur des travaux communs avec Dehornoy, Dyer, Nadeau et Williams.

  • lundi 13-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Pallavi Dani (Louisiana State University) : "TBA"

  • lundi 13-06-2016 à 15h30 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Géométrie et applications

    Bertrand Deroin (ENS Paris) : "TBA"

  • jeudi 16-06-2016 à 16h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Simon Schatz : "TBA"

  • vendredi 17-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires 309) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Jan Nagel (Dijon) : "Transformation de Radon et applications. "

    La transformation de Radon, introduite par Brylinski en 1986, est un outil puissant pour l'étude de la topologie des variétés algébriques; elle peut être vue comme une généralisation de la théorie de Picard-Lefschetz. Dans cet exposé on utilisera la transformation de Radon pour étudier la topologie de la famille universelle des hypersurfaces dans l'espace projectif et des fibrés en quadriques.

  • lundi 20-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire GT3

    Sourav Ghosh (Heidelberg) : "TBA"

  • jeudi 23-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Doctorants

    Allan Merino : "TBA"

  • vendredi 24-06-2016 à 14h00 (Salle de séminaires 309) - Séminaire Arithmétique et géométrie algébrique

    Stéphane Druel (Grenoble) : " Feuilletages réguliers sur les variétés de dimension 5"

    Une conjecture récente de Pereira et Touzet prédit que certains feuilletages sont algébriquement intégrables. Dans cet exposé, j'en démontrerai des cas particuliers, puis j'expliquerai les conséquences de ce résultat à la structure de certains feuilletages réguliers dont la première classe de Chern est nulle.

  • jeudi 30-06-2016 à 08h00 (Salle de séminaires IRMA) - Séminaire Analyse

    Frédéric Rousset (Université Paris Sud) : "TBA"

  • vendredi 09-09-2016 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Ian Short (The Open University) : "tba"

  • vendredi 02-12-2016 à 16h00 (Salle de conférences IRMA) - Colloquium Mathématique

    Demetrios Christodoulou (ETH) : "TBA"