Partenaires

Logo IRMA
Logo CNRS
Logo UDS


Rechercher

Sur ce site

 
 IRMA, UMR 7501
 7 rue René-Descartes
 67084 Strasbourg Cedex
 Tél. 33 (0)3 68 85 01 29
 Fax. 33 (0)3 68 85 03 28

Accueil > Agenda > Colloques et rencontres > Archives > Agenda 2002 > Femmes et maths 2002

Femmes et maths 2002

IRMA et Observatoire de Strasbourg, 22-23 novembre 2002

Organisatrices : Florence Lecomte et Raphaële Supper

PROGRAMME :

Des mathématiciennes travaillant dans diverses disciplines feront le point sur leurs recherches actuelles, en mettant en valeur la diversité des débouchés des études mathématiques. Se tiendra également une table ronde "Entrée des femmes dans les professions masculines" avec un groupe pluridisciplinaire des universités de Strasbourg qui travaille sur le thème des femmes et des politiques éducatives.

- Petra Wittbold : « Quelques problèmes de diffusion non linéaires : modélisation et étude mathématique »

Nous étudions des équations aux dérivées partielles non linéaires qui apparaissent dans la modélisation de certains problèmes de diffusion non linéaires : diffusion de la chaleur, diffusion d’un gaz ou écoulement d’un fluide à travers un milieu poreux, problème de diffusion avec changement de phase. Dans ce contexte, nous nous intéressons tout particulièrement à la résolution des problèmes elliptiques-paraboliques dégénérés et des problèmes de Stefan pour des données intégrables. Nous présentons également des modèles mathématiques pour la diffusion dans des matériaux avec mémoire. Il s’agit ici des problèmes elliptiques-paraboliques intégro-différentiels.

- Ariane Lançon : « Entre le stellaire et l’extragalactique »

Nous traitons du rôle d’un certain type d’étoiles, très brillantes mais variables, dans l’émission intégrée d’une galaxie (contenant des milliards d’étoiles dont environ 1 sur 10000 est du type en question). A l’aide de traces d’évolution stellaires, nous construisons des spectres synthétiques de galaxies par simulation, et nous cherchons lesquels de ces spectres synthétiques expliquent le mieux les observations. Nous utilisons ici souvent des méthodes d’exploration manuelles, mais aussi des méthodes d’inversion bayesiennes, paramétriques ou non.

- Mireille Bougeard : « Mathématiques, Repères d’espace-temps et Géodésie Spatiale »

Astronomie et Mathématique ont été de tout temps des sciences complémentaires : les avancées de l’une induisant questionnement et avancées de l’autre. La formidable percée des techniques spatiales et informatiques de ces vingt dernières années, en conjonction avec le développement en précision des horloges atomiques, a fait considérablement évoluer les notions de repère de référence, d’espace et temps. Après avoir évoqué leurs nouvelles définitions et techniques observationnelles, nous présenterons un panorama de méthodes mathématiques que nous avons été appelée à mettre en oeuvre dans ces domaines, résultats obtenus et questions ouvertes.

- Alessandra Carbone : « Symétrie et coopérativité aux échelles biologiques »

Des modèles mathématiques proposant un cadre adéquat pour l’analyse des comportements statique et dynamique des systèmes biologiques complexes sont souhaitables. Nous présenterons quelques directions de recherche autour des idées de coopérativité et de symétrie aux échelles biologiques. Le terme d’échelle biologique est entendu de manière assez large, elle peut recouvrir les structures des biomolécules, mais aussi les organisations entre elles.

- Viviane Ehrhard  : « Mathématicienne, un exemple de carrière dans l’administration »

Depuis 10 ans au service informatique de la "Basler Kantonale Verwaltung", mes fonctions ont été diverses. J’ai enseigné pour les employés du Canton de Bâle dans le cadre de la formation continue, j’ai assuré un cours sur le système d’exploitation DOS et animé des Workshops sur des développements d’applications que j’ai pu réaliser. Je travaille au sein d’un groupe qui assure le fonctionnement d’une application qui sert plus de 2500 utilisateurs. Ce travail est varié : support des utilisateurs, maintenance du système, programmation de développements propres au canton, évaluation des nouvelles versions, documentations diverses. Parallèlement j’ai dirigé pendant 2 ans un projet portant sur les réseaux.

- Fatiha Alabau : « Equations différentielles et contrôle »

De nombreux problèmes dans des domaines aussi variés que la physique, la chimie, la dynamique des populations font appel a la théorie du contrôle. Nous présenterons quelques aspects des questions mathématiques associées et comment la théorie des équations différentielles dans des espaces abstraits peut répondre à certaines d’entre elles. Ces dernières années, un fort accent a été mis sur le contrôle de systèmes complexes nous nous intéresserons plus spécifiquement au cas des systèmes couplés de nature hyperboliques.

Dernière mise à jour le 17-10-2006